Septains – 23

Tu ne dors plus que dans tes rêves. C’est à cause des galeries
que creuse ton insomnie depuis que tu as voulu l’enfouir.

Elles ont percé à la surface. Tu es devenu une mine
désaffectée d’éveils à vif. Et des vies enterrées

te hantent de toutes leurs chairs intactes.

Rien ne meurt. Ce que tu pouvais être criera toujours
au fond de son abandon. Pour que tu reviennes l’extraire enfin.

Une réflexion sur “Septains – 23

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s