Septains – 33

Nous sommes arrivés trop tôt. Sans
cuir. Poupons de plaies ouvertes. Anges
de chairs crues – cautérisées au pur
igné de naissances à jamais inachevables.

Nous sommes du cousu de cicatrice
mal lissée. Des peaux qui tiennent presque
au tatouage. De la tendresse oubliée.

Une réflexion sur “Septains – 33

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s