Septains – 34

C’était la fin de l’hiver qui passe
sur ce qu’on cesse d’aimer. Un ciel
tout en sciure de pansement neigeait
le nu sur nos épaules. Nous nous sommes

reconnus tout de suite. Rien n’est plus
triste et beau que le rouge usé de ce qui a
cru porter sur soi toute la douceur du monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s