Selfies – 4

You always cared too much. C’est parce que j’étais un calinours défectueux. Never approved for sale. Je n’étais pas lavable à la machine et ce que j’avais de brodé sur le ventre ça n’était ni un cœur ni un soleil ni une fleur ni une étoile filante. But a carebear veiling it’s own belly. Et sur ce ventre un autre calinours se voilait le ventre. Like a mirror in a mirror in a mirror...

J’étais un calinours fractal.

Je le suis encore d’ailleurs. If you can dream just send a wish out in the dark. Et tu verras mes ventres se découvrir l’un après l’autre pour te sourire jusqu’à ce que tout convulse.

I’ll show you fear in a Care Bear’s Countdown

Five.

Tu te réveilles rivé de confusion à une civière aux voix inquiètes qui te demandent le jour ou l’heure alors que tout ce qui  te souvient peut-être encore un peu c’est ta naissance qui se répète ici en te révélant que l’amour qui porte au cœur est aussi absolument vulnérable et impuissant…

Four.

…que le petit noyau de soleil battant encore au sein de cette terre qui pèse sur toi comme une brûlure insoutenable au placenta des décilliards de vies en fusion que tu ne vivras jamais mais que tu ressens toutes comme si c’était celles que tu avais gâchées…

Three.

…dans ces printemps en fleurissements perpétuels qui t’emportaient pollen aux vents multicolores mais sans lendemain parce que tes étés ne sont jamais arrivés à pleuvoir comme du monde et que tes automnes te laissent toujours sans fruit…

Two.

… sauf pour l’étoile inconnue que tu portes sans savoir s’il faut courir avec ou la lancer dans ce trop vaste terrain de jeu qui t’entoure de visages te suppliant de faire une passe un but tu ne sais pas tu ne connais pas le jeu les règles…

One.

…qu’est-ce que tu fais ici?

 

Should I stay or should I go now?