Textos – 6

Ce matin…

Oui… ce matin?

Ta voix est… différente.

Tu l’entends? Vraiment?

J’entends toujours tout de toi.

Même si…

Je t’entends d’aussi loin que tout
ce qui veut voler. Tu as frôlé en douce
mon cœur un peu tympan…

         …avec une aile
qu’on a cueillie ensemble… en un jardin d’escousses.

😉

Toi aussi?

Oui…

 

Textos – 5

Me semble que ça fait longtemps que t’as pas donné de nouvelles.

Je reviens. Il y avait autrefois par ici
un corps que j’étais à peine. Un corps
qui hoquetait ses contacts loin en amont
de vigilances noyées sous des lueurs d’étoiles

Je veux dire… t’aurais pu me dire où t’étais… ce que tu faisais.

trop pures. Mais aujourd’hui je reviens seul. Sans autre
preuve de moi-même que ma présence. Et ma chair
à venir. Elle se réchauffe encore au tout début.

Enfin… quand même contente de te savoir en vie.
🙂

En vie…?
Je pense que le mot est pas assez fort.
😉

Textos – 4

Phil.?.

Oui…

Il faut que je te dise quelque chose…

Oui…

Ben…

Tu sais déjà que je t’attends de loin. Que j’entends
ta voix dans mes plus beaux silences. Je reconnaîtrais
même au soleil ton doux parfum d’étoile en fleur. Je suis
né seul dans un monde sans toi. Et ton absence fêle encore

Suspense…

mon tout premier souffle.

Fait que je voulais te dire que…

Que…

…que t’es quelqu’un d’intense!

Hihihi!

LOL!

😉

Textos – 3

Salut…

Ça fait longtemps que t’as pas donné de nouvelles. Ça me fait de quoi…

Je suis désolé…

J’allais chez toi. Mais je me suis arrêté
en chemin. Je ne sais plus pourquoi. C’était
peut-être l’odeur de la terre – suspendue entre
deux pluies d’été. Le souffle tiède et indécis du temps.

Je comprends… je crois.

Je sais…

😀

Textos – 2

Salut! Ça va? Je m’en fais pour toi…

Oui, ça va! Pourquoi tu t’en fais?

Je viens de lire ton dernier poème…

Tu t’es constellé l’âme d’airs
étrangers. Un néant neuf moisit
ses rêves en tes entrailles. De la peau
en spores qui remonte ta chair à la surface.

Oui… Il me semble que c’est un peu…
inquiétant?

Ben non, voyons! Tu sais que je vis avec
ce genre d’images dans la tête. Il faut
pas que tu t’inquiètes. Pour moi, ça
exprime l’espoir d’arriver enfin à
trouver le monde supportable.

Je suis pas sûre que ça aide ce que tu
dis-là…

Oublie ça… 😀

Ok… prends soin de toi.
xoxo

Textos – 1

Salut!

Salut!

J’ai pensé à ton parfum aujourd’hui.

Ah oui?..

Je marchais près de chez toi. Tout près
de l’école. Ce n’était pas encore l’après-
midi. La cour était nue. Mais on sentait déjà
la cloche prête à faire sonner ses grappes de lilas.