Textos – 4

Phil.?.

Oui…

Il faut que je te dise quelque chose…

Oui…

Ben…

Tu sais déjà que je t’attends de loin. Que j’entends
ta voix dans mes plus beaux silences. Je reconnaîtrais
même au soleil ton doux parfum d’étoile en fleur. Je suis
né seul dans un monde sans toi. Et ton absence fêle encore

Suspense…

mon tout premier souffle.

Fait que je voulais te dire que…

Que…

…que t’es quelqu’un d’intense!

Hihihi!

LOL!

😉

Selfies – 3

– C’est pas toi c’est moi…

C’était la vérité même si j’ai longtemps cru qu’on me disait ça pour être gentil. Like all young men you greatly exaggerated the difference between one and the other.

Les anges les moins blasés doivent vite apprendre à feindre un peu d’indifférence pour attiser l’intérêt de leur Seigneur. Everybody knows. Moi c’est seulement quand j’ai réalisé que Dieu était trop princesse pour aimer autant que moi que j’ai mis une croix sur notre relation.

You’ve always been too much. Ça doit être vrai parce que ma psy me l’a dit dès notre première rencontre.

– T’es vraiment quelqu’un d’intense…

Tell me something I don’t know. Bien sûr je l’ai laissée m’écouter et ne rien me dire de neuf pendant quelques semaines pour qu’elle se sente tout de même compétente et que je puisse repartir aussi tout seul au monde que jamais avec un beau gentil sourire guéri. You were so nice to her.

– Parle-moi de ta relation avec tes parents.

Il faut toujours se retenir de rire avant de répondre aux questions qu’on nous pose sérieusement. Because it all started with your mother. Je sais et ce que je fais avec toi pour que tu te sentes bonne ça s’appelle du transfert.

– On dirait que tu étais très affectueux avec ta mère…

You were always in her arms. Parce que je me sentais seul de la sentir seule et désemparée avec tout ce besoin d’amour qui débordait d’elle comme la rosée d’une fleur trop sage et raisonnable et qu’elle ne se donnait le droit d’exprimer sans honte qu’en consolant son enfant d’une solitude à laquelle il fallait bien que je croie puisqu’elle était là de toute façon.

There, there, mother.

Textos – 3

Salut…

Ça fait longtemps que t’as pas donné de nouvelles. Ça me fait de quoi…

Je suis désolé…

J’allais chez toi. Mais je me suis arrêté
en chemin. Je ne sais plus pourquoi. C’était
peut-être l’odeur de la terre – suspendue entre
deux pluies d’été. Le souffle tiède et indécis du temps.

Je comprends… je crois.

Je sais…

😀

Selfies – 2

Funny but true.

Je sais maintenant qu’un poète saura toujours faire jouir ce qui respire autour de lui. And as you know even the most unliving thing breathes a secret unworldliness. Jusqu’à l’éternel silence où tout ira s’épuiser et que caressera parfois quand même l’haleine inespérée d’un soubresaut.

Words words words.

Nevertheless.

Je sais aussi depuis longtemps qu’on ne peut désirer absolument que ce qui empêche d’étreindre l’absolu. The absolute is too sexy for you. Too sexy by far. J’avais sept ans quand je l’ai appris. En écoutant Thorn Birds. Les Oiseaux se cachent pour mourir. Look it up on Wikipedia. Tous mes désirs terrestres se sont depuis empreints du parfum d’ange des tresses de Meghann Cleary.

But

Between the emotion
And the response
Falls the Shadow
Life is very long.

Il m’aura donc fallu survivre à la longueur d’une vie qui mène à la jouissance. Remember when you were young. À chaque soir mes chairs d’adolescent s’agitaient sur leur matelas en sueur. Au rythme imaginaire des lettres d’amour que j’adressais à l’infini et en lesquelles je m’endormais tout abrillé de mots et de désirs. You shone like the sun. C’était il y a longtemps. You still prayed every night. Mais je n’avais encore jamais reçu qu’une seule et même réponse divine.

Let’s just be friends.

Textos – 2

Salut! Ça va? Je m’en fais pour toi…

Oui, ça va! Pourquoi tu t’en fais?

Je viens de lire ton dernier poème…

Tu t’es constellé l’âme d’airs
étrangers. Un néant neuf moisit
ses rêves en tes entrailles. De la peau
en spores qui remonte ta chair à la surface.

Oui… Il me semble que c’est un peu…
inquiétant?

Ben non, voyons! Tu sais que je vis avec
ce genre d’images dans la tête. Il faut
pas que tu t’inquiètes. Pour moi, ça
exprime l’espoir d’arriver enfin à
trouver le monde supportable.

Je suis pas sûre que ça aide ce que tu
dis-là…

Oublie ça… 😀

Ok… prends soin de toi.
xoxo